J’aime ma planète

À la découverte de l’étang de Thau, riche de traditions et de biodiversité

 

12 janvier 2023

Temps de lecture : 2 min

Avec une superficie de 7 500 hectares, le bassin de Thau est considéré comme le plus grand étang du Languedoc. Depuis des millénaires, le site est connu pour ses activités conchylicoles, notamment la mytiliculture et l’ostréiculture, que vous devez absolument découvrir lors de votre visite. Cet écosystème unique abrite également une biodiversité hors du commun, que nous vous invitons à découvrir sans tarder !

Une lagune irrésistible

Le bassin de Thau est un milieu naturel comme aucun autre en Europe ! Avec sa diversité écologique exceptionnelle de plus de 400 espèces végétales et 100 espèces animales, l’étang de Thau n’est séparé de la mer Méditerranée que par un simple cordon dunaire : le lido, qui s’étend entre le mont Saint-Clair et le mont Saint-Loup, soit entre les communes de Sète et d’Agde. C’est d’ailleurs pourquoi le site a été classé Natura 2000 ! Cet isthme a la particularité d’être alimenté à la fois en eau douce et en eau salée. En ce qui concerne l’entrée d’eau salée, elle se fait par le grau du Pisse-Saume, le canal des Quilles et le grand canal. Quant à elle, l’alimentation en eau douce se fait par des sources et des fleuves côtiers qui se jettent dans la lagune, c’est pourquoi le taux de salinité du bassin fluctue au fil des mois.

DELTA jaime ma planete etang de thau tables conchylicoles

Les tables conchylicoles font désormais partie intégrante des paysages du bassin de Thau. Crédit photo : Archipel de Thau – Destination Méditerranée.

DELTA jaime ma planete etang de thau huitres tarbouriech

Découvrez les nouvelles techniques d’élevage ostréicole parmi les 2 750 tables parsemées dans l’étang. Crédit photo : Maison Tarbouriech.

Terre de conchyliculture

Depuis l’Antiquité, la culture de l’huître est l’activité principale de cet étang hors du commun. À l’époque déjà, les Romains se passionnaient pour les coquillages et ont développé des techniques d’élevage, améliorées au fil des siècles. Si vous êtes de passage au bassin de Thau, faîtes un tour du côté de la commune de Loupian et sa villa gallo-romaine, qui vous ouvre les portes des prémices de l’activité ostréicole. Pour une escale gourmande, rendez-vous à Bouzigues où vous pourrez déguster au plus près de leur lieu d’élevage les fameuses huîtres éponymes !

Depuis la conchyliculture moderne du XIXe siècle, les huîtres de l’étang sont élevées en suspension dans l’eau, d’abord collées avec du ciment sur des barres de bois puis sur des cordes, telles qu’elles le sont aujourd’hui. D’ailleurs, c’est la raison pour laquelle elles grossissent 2 à 3 fois plus vite que dans l’Atlantique ! En effet, les huîtres ont besoin de se nourrir des nutriments présents dans l’eau pour grandir. Les huîtres élevées dans l’océan, vivant au rythme des marées, se retrouvent toutes les 12 heures hors de l’eau, et donc privées de tous nutriments. A contrario, dans l’étang de Thau, qui ne connaît pas ce phénomène, les huîtres sont en permanence immergées dans l’eau riche en nutriments, notamment grâce au double apport d’eau salée et d’eau douce ! C’est ce qui ferait donc de l’huître un produit aux multiples bienfaits, on parle même d’ostréathérapie… Depuis que la mytiliculture, l’élevage de moules, est apparue entre le IVe et le Ve siècle, les moules font également la renommée du bassin de Thau.

Une faune et une flore remarquables

Le site protégé regorge d’espèces marines et terrestres. En effet, on peut y recenser l’une des plus fortes populations d’hippocampes d’Europe ! Difficiles à repérer, les hippocampes mouchetés s’épanouissent, se faufilant entre les herbiers, dans les tréfonds de l’étang de Thau. Ces petits êtres mi-chevaux mi-dragons vivent en bande de 8 à 12 individus, et demeurent dans la lagune toute l’année. Ces petites créatures peuvent ainsi se nourrir de zooplanctons et de petits crustacés.

Mais ce n’est pas tout, on peut aussi observer des espèces d’oiseaux diverses et variées comme les flamants roses. Sur la piste cyclable entre Bouzigues et Balaruc-les-Bains, c’est d’ici que vous les admirerez sous leur meilleur angle. Ces étranges animaux au plumage rose obtiennent cette couleur exceptionnelle en fonction de leur alimentation. Les flamants roses se nourrissent en effet de crevettes Artemia Salina et d’algues roses, leur donnant ainsi cette teinte atypique.

DELTA jaime ma planete etang de thau hippocampe mouchetee

Lors d’une session de snorkeling, tentez de trouver la créature unique qui peuple les fonds du bassin : l’hippocampe moucheté. Crédit photo : P. Francour – Inventaire National du Patrimoine Naturel.

Informations pratiques

Archipel de Thau

Hérault Tourisme

Où dîner pour la Saint-Valentin en amoureux dans les P-O ?

Où dîner pour la Saint-Valentin en amoureux dans les P-O ?

La Saint-Valentin approche, c’est l’occasion de vous joindre à votre moitié pour un dîner romantique et intimiste. Retrouvez notre sélection de restaurants qui vous concoctent un menu spécial pour la fête des amoureux dans les Pyrénées-Orientales dans notre article !

lire plus
Nos meilleures adresses gourmandes en Corse

Nos meilleures adresses gourmandes en Corse

Envolez-vous sur l’île de beauté à la conquête des saveurs méditerranéennes, avec des points de vue à couper le souffle. Lors d’un repas haut en saveur, prenez le temps de contempler un panorama des plus exceptionnels dans les meilleures adresses gourmandes que vous offre la Corse !

lire plus
X
X