L’abbaye de Fontfroide à Narbonne, l’histoire aux multiples visages
22 octobre 2020

Après avoir été bâtie à la fin du XIe siècle par les moines bénédictins, cette abbaye classée « monument historique » et « grand site d’Occitanie » est passée entre bien des mains avant de devenir le lieu tel qu’on le connaît de nos jours. Dans les contreforts des Corbières dans l’Aude, l’abbaye de Fontfroide a connu de nombreuses modifications avant de recevoir son ultime visage : celui de l’art et de la culture.

Lieu d’histoire

Le doux nom de cette abbaye fait écho à une source coulant non loin : la Fons Frigidus. L’idée de sa construction, elle, vient des moines bénédictins. Le Vicomte de Narbonne les avait gratifiés de quelques terres en 1093. Mais le monument ne se développe vraiment qu’après 1145, avec son rattachement à l’ordre de Cîteaux. Sous la direction de Saint-Bernard de Clairvaux, les moines cisterciens veulent revenir à la pureté de la règle de Saint-Benoît qui invoque la pauvreté, l’austérité et la sobriété architecturale.

Alors les quelques travaux institués se font seulement pour créer les lieux de prière, l’église, le cloître et la salle capitulaire. Puis, à la fin du XIIe siècle, sont bâtis les réfectoires, le cellier, les dortoirs et en lieu et place de la charpente, la voûte gothique du cloître. Ces constructions, étalées sur le temps, suivent l’évolution de l’architecture : la partie basse du cloître est romane, la voûte de la salle capitulaire est de style roman tardif et la surélévation du cloître est gothique.

Lieu de changements

Mais au XVe siècle, le lieu tombe en Commende. Sous ce régime et le Concordat de Bologne, le roi de France nomme des abbés qui s’avèrent être des nobles plus soucieux de leurs revenus que de la vie monastique. Les moines, de moins en moins nombreux, finissent par oublier leur foi jusqu’à… manger du chocolat et du vin et à jouer au billard ! Ces changements finissent par attaquer la structure même de l’abbaye qui prend, peu à peu, des airs de château. Des jardins en terrasse, des frontons et une cour d’honneur sont édifiés.

C’est finalement en 1791 avec la Révolution française que le destin du site bascule. Il est donné aux hospices de Narbonne, puis récupéré par le père Jean Léonard. Cet abbé, devenu celui de Fontfroide en 1889 redore le blason de l’abbaye en lui conférant le statut de foyer de charité, de lieu de retraite et d’accueil. Cependant, le lieu change encore de propriétaire en 1908. Ce sont Gustave et Madeleine Fayet qui le rachètent aux enchères. Les détenteurs souhaitent embellir l’édifice. Ils l’investissent alors de fontaines et de statues. Puis, font appel à des artistes dits « fontfroidiens » qui participent à une renaissance artistique, donnant à l’abbaye des airs de Villa Medicis. Les vitraux de Richard Burgsthal restent l’un des plus impressionnants témoins de cette restructuration. Les descendants de Gustave Fayet animent et prennent encore soin du lieu aujourd’hui.

Crédit photo : Yann Monel

Lieu de découvertes

En visitant Fontfroide vous aurez aussi l’occasion de flâner dans les jardins. Ces derniers sont classés « Jardin remarquable » et refuge LPO, ainsi que la roseraie. C’est une des plus grandes du sud de la France avec 2 500 rosiers implantés sur l’ancien cimetière des moines. Avec ses multiples variétés dont l’unique rose « abbaye de Fontfroide » créée par Guillot, une vraie balade bucolique vous attend. Pour également découvrir les jardins en terrasses, deux parcours sont proposés : l’historique et le paysager. Tous deux sont un voyage à travers l’histoire de l’art des jardins, du Moyen-Age à nos jours. Vous profiterez de très belles vues sur les majestueux bâtiments de l’abbaye et le massif de Fontfroide, tout en croisant quelques statues et l’immense bassin de Neptune.

Tous ces extérieurs sont entretenus grâce à des produits respectueux de l’environnement et de la santé. De plus, un partenariat avec E.P.L.E.F.P.A de Carcassonne – Centre constitutif – CFPPA des Pays d’Aude (Lycée Charlemagne – Carcassonne & Lycée Professionnel Martin Luther King – Narbonne) permet l’accueil des élèves de ces deux établissements afin de prendre soin d’une partie des jardins. Cette alliance permet la transmission d’un savoir-faire tout en embellissant le site.

Lieu culturel

Ce cadre architectural d’exception narbonnais accueille tout au long de l’année des événements culturels éclectiques. Concerts, expositions, animations médiévales et marchés aux fleurs animent le lieu. Voici les prochaines manifestations :

  • Une exposition hommage au sculpteur Ousmane Sow se tiendra du 1er juillet 2020 au 30 septembre 2021Plus d’informations
  • L’Abbaye de Fontfroide propose également un dialogue entre les œuvres des artistes Freddy Tsimba et Ousmane Sow à travers une exposition qui se tiendra du 12/10/2020 au 04/10/2021. Plus d’informations
  • Le 24 octobre, l’abbaye accueillera Sandra Hurtado-Ros et Vicente Pradal à l’occasion du festival Les troubadours chantent l’art roman en Occitanie. Une mise en valeur du patrimoine avec des manifestations dans des lieux remarquables. Pour plus d’informations

Enfin, en plus de découvrir l’abbaye et ses jardins, explorez les alentours de Fontfroide comme son massif avec l’application gratuite Fontfroide insolite.

Pour plus de renseignements, rendez-vous sur : https://www.fontfroide.com/

Voici quelques articles qui pourraient vous intéresser :

X
X