Vélo & co

Le vélo : grand gagnant de la crise sanitaire liée à la Covid-19

10 janvier 2022

Depuis le début de la crise sanitaire que nous connaissons encore à ce jour, notamment marquée par la longue période de confinement au mois d’avril 2020 due à la Covid-19, la pratique du sport outdoor s’est démocratisée : randonnée, running, marche, vélo…

Cette évolution est constatée sur le marché du sport dans sa globalité et plus particulièrement dans l’enseigne Décathlon de Narbonne dans l’Aude (11). Romain Pedoussaut, 28 ans et leader au rayon cycle depuis 1 an et demi, nous explique pourquoi la mobilité douce s’est démocratisée et l’achat de vélos envolé.

Quel constat peux-tu effectuer sur l’année 2021 dans le rayon cycle ?

Aujourd’hui, l’univers du cycle connaît une vaste période qui se traduit par l’évolution des performances économiques sur cette année 2021, pour ne citer que celles du vélo à proprement parler. Si nous rentrons un peu plus dans le détail, nous constatons une évolution plus rapide du marché du vélo électrique en comparaison du marché du vélo musculaire.

Romain Pedoussaut est leader au rayon cycle de Décathlon à Narbonne. Crédit photo : deltA Mag.

La pratique du vélo se démocratise au nom d’une mobilité plus verte.

À quoi peux-tu attribuer cet engouement pour la mobilité douce ?

Tout d’abord, je pense qu’il y a eu une prise de conscience collective de la part des citoyens, soucieux de la dégradation de notre environnement, afin de réduire au maximum l’utilisation de la voiture pour aller au travail : le vélotaf. Ceci étant appuyé par de nombreuses entreprises qui proposent des rétributions à leurs salariés venant au travail à vélo.

Autre facteur, les aides que met à disposition l’État pour tout achat d’un vélo électrique neuf. L’éligibilité à cette aide dépend des caractéristiques du vélo ainsi que des revenus que perçoivent les citoyens. De plus, la région et certaines villes proposent également des aides à l’achat qui sont cumulables, suivant votre situation, à celles de l’État.

Remarques-tu la même progression dans la vente de trottinettes électriques ?

Nous pouvons faire le même constat pour les trottinettes où l’évolution du marché de l’électrique croît plus rapidement que celui de la trottinette dite « classique ». Quand on compare, ce phénomène est encore plus marqué dans les grandes villes françaises. Cette prise de conscience se voit dans la vie courante, où de plus en plus de citoyens utilisent la mobilité douce pour se déplacer : aller au marché, rejoindre des amis ou tout simplement se promener

Les citoyens se déplacent autrement, mais ils ont également la volonté de consommer autrement…

Oui tout à fait, nous pouvons parler d’une évolution du mode de consommation des citoyens en lien avec la protection de l’environnement afin de ne plus jeter : la « seconde vie ».

Dans de nombreuses enseignes, nous retrouvons des espaces « seconde vie » ou « occasion ». Dans notre cas, nous revendons nos produits d’occasion plutôt que de les mettre à la poubelle, cela permet de réduire notre empreinte carbone. Oui, la vie d’un produit ne s’arrête pas à son achat, les produits connaissent un nouvel usage, ils retrouvent une seconde vie à un prix plus accessible après avoir été contrôlés et réparés. Dans chacun de nos rayons, nous retrouvons des articles de seconde main.

Certains citoyens n’ont pas encore franchi le pas de passer à l’électrique, pour quelle(s) raison(s) selon toi ?

En effet, quelques citoyens sont encore frileux et/ou sceptiques face à ces nouvelles tendances d’évolutions en mettant en avant que ce n’est qu’un prétexte pour les entreprises de croître et devenir plus rentables. Il est évident que pour vivre, une entreprise se doit d’être rentable. Mais en parlant de « vie », ne serait-ce pas plus responsable en tant que citoyen d’adopter une mobilité douce, de ne plus jeter au service du développement durable afin que nos futurs descendants puissent vivre dans un environnement propre et sain ?

La vente de vélos électriques a bondi de 29% en 2020. 

Informations pratiques

Décathlon Narbonne :

Zone d’activités commerciale de, 11100 Narbonne

Ouvert du lundi au samedi de 9 h à 19 h 30.

04 68 90 11 40

Plus d’informations sur le site Décathlon.

Prix d’un vélo femme : entre 149 € et 3 699 €.

Prix d’un vélo homme : entre 149 € et 6 299 €.

Suivez nous sur les réseaux sociaux

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.

X
X