Culture et patrimoine

L’Histoire entre tradition et innovation au musée Narbo Via

6 décembre 2021

Le passé romain de Narbo Martius, Narbonne, ressurgit avec le musée Narbo Via érigé sous l’impulsion de la Région. Ce bâtiment rend tout son prestige à l’ancienne capitale romaine durant l’Antiquité. Parcourez avec nous ses quelques 3 300m2 autour de grands thèmes comme la vie économique et portuaire, la mort ou encore l’urbanisme.

La première pierre fut posée le 11 novembre 2015. Maintenant Narbo Via se visite comme un lieu chargé d’Histoire mais également comme un véritable lieu de vie dynamique ouvert à tous : Narbonnais, habitants d’Occitanie, touristes… et ouvert sur son prestigieux passé. Un passé que l’agence internationale « Foster + Partners », associée au studio Adrien Gardère pour la muséographie et à l’architecte d’opération nîmois Jean Capia, a mis en valeur au travers d’une architecture simple et innovante du bâtiment. Vus de l’intérieur, les murs en béton présentent plusieurs strates horizontales de couleurs distinctes, obtenues à partir de terres locales, faisant écho à la stratigraphie en archéologie. Nous évoluons dans un bâtiment fonctionnel, modulaire et à l’agencement épuré.

Rendre à Narbonne ce qui est à Narbonne

Contrairement à sa cousine nîmoise, Narbo Martius ne garde presqu’aucune trace visible de son histoire romaine. Pourtant, Narbo Via concentre une collection monumentale de plus de 9 000 vestiges archéologiques répartis sur près de 3 300m2. Nous sommes tout d’abord accueillis par ce mur lapidaire, inédit, gigantesque, recensant 760 blocs de pierre issus pour la plupart des nécropoles romaines. Avec un dispositif automatisé modulable, il restitue aux spectateurs la mémoire ancrée dans chaque pierre choisie. Le reste du parcours est réparti sur 2 800 m2, avec plus de 580 pièces. Nous plongeons au cœur de la cité de Narbo Martius sous l’Empire romain : organisation sociétale, urbanisme et architecture (vestiges monumentaux et décors fastueux des maisons du Clos de la Lombarde, plus belle collection de peintures gallo-romaines hors d’Italie) ; vie économique et portuaire, avec en filigrane un état des lieux des recherches et des fouilles en cours sur le territoire d’Occitanie. Entre mosaïques colorées, pierres taillées et reconstitutions en trois dimensions du port antique, tous nos sens sont en éveil pour appréhender ce morceau de vie historique déroulé à Narbonne.

 

Statue d’Hercule jeune, marbre, Ier siècle de notre ère. Crédit photo : CCJ L. Damelet
Bas-relief représentant une tête de faune soutenant une guirlande, décor architectural d’un mausolée, calcaire Ier siècle de notre ère. Crédit photo : CCJ L. Damelet
Depuis le 1er février 2020, Narbo Via est un Établissement public de coopération culturelle (EPCC) avec une gouvernance partenariale qui regroupe la Région Occitanie, le Grand Narbonne, la Ville de Narbonne et l’Etat. L’EPCC réunit en son sein, outre le nouveau musée qui ouvre ses portes, les sites archéologiques de l’Horreum, au cœur de Narbonne, et d’Amphoralis, à Sallèles-d’Aude. Carole Delga, Présidente de la Région Occitanie / Pyrénées – Méditerranée, a été désignée présidente du Conseil d’administration.
Le bâtiment Narbo Via. Crédit photo : Nigel Young

Informations pratiques

Ouvert tous les jours, sauf le lundi, de 11 h à 18 h du 1er octobre au 30 avril et de 10 h à 19 h du 2 mai au 30 septembre.

04 68 90 28 90

lemusee@narbovia.fr

50, avenue de Gruissan, nouvellement 2, avenue André Mècle, 11100 Narbonne.

Vous pouvez vous garer sur l’un des 2 parkings que le musée Narbo Via partage avec ses voisins culturels : le parking de l’Aréna ou bien le parking « Théâtre et Narbo Via », avenue Maître Hubert Mouly. Tous deux se trouvent à proximité immédiate du musée Narbo Via.

Les tarifs sont à retrouver ici.

Découvrez également l’agenda du musée.

Suivez nous sur les réseaux sociaux

Pierre Soulages : Ses œuvres au musée Fabre de Montpellier

Pierre Soulages : Ses œuvres au musée Fabre de Montpellier

Installé depuis les années 60-70 à Sète, le peintre Pierre Soulages développe le concept de l’outrenoir, avec des toiles immenses jouant entre matière et lumière. Des polyptiques renversants que l’on retrouve au musée Fabre, dans la ville de Montpellier, que l’artiste connait particulièrement bien.

lire plus
Les Folies Enchantées : créations en constante ébullition

Les Folies Enchantées : créations en constante ébullition

Se lancer dans l’auto-entreprenariat n’est pas un exercice aisé, mais avec envie et passion, les difficultés peuvent être dépassées. Reportage dans l’atelier de Naëva Drai, fondatrice de Les Folies Enchantées et créatrice d’objets cosmopolites, faits main et avec amour sur Montpellier.

lire plus
X
X