Culture & Patrimoine

Salses-le-Château : la ville de toutes les époques

6 septembre 2022

Temps de lecture : 4 min

À vingt minutes de Perpignan, le vent souffle sur Salses-le-Château, nichée entre l’étang de Leucate et les Corbières. Avec sa forteresse espagnole unique, Salses vous transporte dans un cadre exceptionnel, au rythme de la visite de ses lieux chargés d’histoire. Mais pas seulement…

La forteresse de Salses

Emblème des Pyrénées-Orientales, la construction de la forteresse de Salses fut décidée en 1496 par les rois catholiques espagnols Ferdinand II d’Aragon et Isabelle de Castille. Ils confièrent cette tâche à l’ingénieur Francisco Ramiro Lopez, qui fut, quelques années plus tôt, chargé de la restauration de l’Alhambra. Ce qui était un château français devint alors une forteresse parfaitement positionnée sur l’étroite bande littorale entre l’étang de Leucate et les contreforts des Corbières, un passage obligé depuis le Languedoc vers le Roussillon et, plus loin encore, vers l’Espagne.

Équipé de plusieurs centaines de bouches à feu dans lesquelles étaient orientés les canons et plus de 300 cavaliers, le château montait donc la garde à la frontière entre la Catalogne et la France. Il était la place forte militaire de l’Espagne, et remplit parfaitement ce rôle, notamment lors de la tentative d’invasion du Roussillon par les Français, qui aboutit à une large victoire des Espagnols. Le 19 juillet 1639, la France lance une offensive et saisit sa dernière chance. Les Français occupèrent le château à peine plus d’un mois avant que l’Espagne ne retourne au combat et récupère son bien. Quelques années plus tard, des tensions se firent sentir entre les Espagnols et les catalans, ces derniers se tournèrent donc vers Louis XIII qui devint comte de Barcelone, du Roussillon et de Cerdagne, et reprit le château de Salses.

Barricadée par une muraille de 12 mètres d’épaisseur à la base, la forteresse vous propose d’arpenter ses galeries pour y découvrir la place d’armes avec sa salle d’exposition et l’histoire du monument, à l’aide d’une tablette numérique interactive. Vous poursuivrez la visite libre vers les écuries, puis la chapelle et sa tour d’artillerie avec les outils d’époque. L’exposition « Salses en BD » vous attend avec ses douze planches illustrées pour vous conter les faits qui se sont déroulés dans ce monument chargé d’histoire. Une fois dans la cour du réduit, vous visiterez l’infirmerie, la boulangerie ou encore la chambre des vannes, l’étable, la laiterie et enfin la terrasse panoramique avec vue sur la place d’armes.

Tarifs : 8 € par personne, pour en savoir plus sur les conditions de gratuité, téléchargez le document ici.

Horaires : Du 1er avril au 30 septembre : 10 h 00 – 18 h 30 ; Du 1er octobre au 31 mars : 10 h 00 – 12 h 45 et 14 h 00 – 17 h 15

delta article salses le chateau forteresse culture patrimoine
La forteresse de Salses-le-Château au coucher du soleil. Crédit photo : Forteresse de Salses.
publicite-accueil-visibilite
delta article culture patrimoine salses le chateau
Dans l’antre de la forteresse. Crédit photo : Forteresse de Salses.

Les tristes conséquences de la seconde partie du XXe siècle au mémorial du camp de Rivesaltes

Pour découvrir une autre partie de l’histoire de ce petit bout du sud de la France, le mémorial du camp de Rivesaltes vous livre les traumatismes des conflits majeurs du XXe siècle.

Dès 1923, Rivesaltes est repérée par les autorités militaires comme étant adaptée à l’entraînement et aux exercices de manœuvre et de tir. Encore inachevé, le camp accueille des indigènes provenant des colonies et qui transitent vers les Républicains espagnols. Les premiers convois d’internés n’arriveront pas avant janvier 1941, et le camp occupera une fonction militaire par intermittence jusqu’à sa fermeture. En 1940, l’instauration du régime de Vichy intensifie l’exclusion des étrangers et étend l’antisémitisme. Le camp de Rivesaltes est un lieu clé dans la collaboration puisqu’il va accueillir des milliers de juifs étrangers avant de les déporter vers Auschwitz. Dès le 22 novembre 1942, les Allemands redonnent au camp son rôle militaire de défense des côtes. À la Libération, les résidents seront les personnes suspectées de collaboration : allemands, autrichiens, italiens, hongrois, espagnols et soviétiques.

En 1962, le camp reprend sa fonction pénitentiaire et regroupe les militants et sympathisants du FLN, puis les harkis, anciens supplétifs de l’armée française en Algérie. Après plusieurs difficultés éprouvées par les quelque 21 000 harkis de passage, le camp ferme définitivement ses portes en décembre 1964. En revanche, jusqu’en 1966, près de 800 personnes d’origine guinéenne sont transférées dans le camp de Rivesaltes, ainsi qu’un petit groupe de militaires nord-vietnamiens, puis le camp redevient un centre d’entraînement. En plus des expositions permanentes, le mémorial vous propose des expositions temporaires dont vous pouvez retrouver la programmation en un clic ici.

Tarifs :

  • Visite libre de 2 h avec visioguide : Tarif Plein : 9,50 € ; Tarif réduit : 6,50 €, voir les conditions de gratuité ici
  • Visite accompagnée de 2 h : De 10 à 25 personnes : 150 € ; De 25 à 50 personnes : 250 € ; Plus de 50 personnes : + 5 € par personne

Horaires : Du 1er avril au 30 octobre : tous les jours de 10 h à 18 h ; Du 1er novembre au 31 mars : Du mardi au dimanche de 10 h à 18 h

Font Estramar, la captivante « fontaine de Salses »

Le Font Estramar, aussi appelé fontaine de Salses, est une exsurgence d’eau salée, située au pied des Corbières maritimes et qui alimente en partie l’étang de Leucate. Elle est la plus profonde explorée en plongée en Europe, et le onzième plus profond siphon naturel du monde !

Ce site naturel exceptionnel, dont la profondeur atteint – 286 mètres, et qui totalise 2,9 kilomètres de galeries submergées, a été exploré pour la première fois en 1949. Depuis cette date, nombreux sont ceux qui s’y sont succédé dans le but de résoudre le mystère de cette source : Haroun Tazieff et même le commandant Cousteau lui-même ! Ses eaux bleues fascinent, depuis plus d’un demi-siècle, mais elles sont aussi belles que mortelles : sept malheureux plongeurs y ont déjà perdu la vie depuis le début des explorations.

delta article culture patrimoine salses le chateau
Font Estramar vu du ciel. Crédit photo : Évasion en Pays catalan.

Informations pratiques

Toutes les infos pratiques

Office de tourisme de Salses-le-Château

20 place de la République, 66 600 Salses-le-Château

06 88 74 92 01

Du mardi au samedi de 10 h 00 à 14 h 00 et de 15 h 00 à 18 h 00.

Suivez nous sur les réseaux sociaux

Virée exotique dans l’Aude à la Réserve Africaine de Sigean

Virée exotique dans l’Aude à la Réserve Africaine de Sigean

Entre Narbonne et Perpignan, la Réserve Africaine de Sigean est un petit bout d’Afrique à découvrir à bord de votre voiture, puis à pied. Une virée unique en France qui vous fera traverser divers écosystèmes et rencontrer les plus célèbres animaux du continent : lions, rhinocéros, chimpanzés, girafes et bien d’autres encore. A découvrir sans tarder !

lire plus
Les adresses zéro déchet à Perpignan

Les adresses zéro déchet à Perpignan

Envie de consommer mieux et près de chez vous ? Cette semaine, nous nous intéressons aux lieux vous proposant, à Perpignan, de consommer de manière écoresponsable et sans produire le moindre déchet. Retrouvez dans notre article de nombreuses adresses pour faire vos courses, se retrouver autour d’une bonne tablée au restaurant ou même de vous débarrasser de vos anciens objets inutilisés… Vous nous en direz des nouvelles !

lire plus
X
X