Sur les traces des artistes de street art à Montpellier

18 juin 2020

Si on vous dit la rue Vallat ? Certains vont pouvoir la situer avec la précision d’un cartographe, d’autres diront : « Oui, c’est sûrement dans Montpellier… » (Re)découvrez une partie du centre-ville en suivant ceux qui connaissent chaque mur par cœur : les street artistes. Suivez notre chemin tout tracé : une surprise vous attend au tournant de chaque rue !

En partant de la rue Jacques Cœur, vous ne trouverez pas une fresque de plusieurs mètres de long, mais un modèle réduit, plutôt facile à repérer. Le street artiste MifaMosa s’amuse à décorer les plaques de nos rues françaises. Et Montpellier n’y a pas échappé ! Il illustre les noms donnés à nos voies par des dessins faits en mosaïque. Un travail discret mais un univers plein d’humour et de couleurs.

Le nom d’une rue devient une œuvre avec l’artiste orléanais MifaMosa.

Au coin de la rue Jaques Cœur, vous aurez sur votre droite la rue de la Loge. Au bout de cette allée, au numéro 5, vous devrez lever les yeux pour apercevoir le collage de Al Sticking. L’artiste montpelliérain est passé de l’impression de mini stickers en cachette à des formats A3 collés en toute liberté. Avec lui, vous ne trouverez que des personnages en noir et blanc, simples, tirés d’une vie oubliée.

Tout de suite après avoir croisé l’œuvre précédente, prenez la première sur votre gauche sur la rue de la Draperie Rouge, puis au bout, reprenez à gauche direction rue de la Vieille. Là aussi, vous devrez ouvrir l’œil pour tomber sur le petit carreau en céramique de Crying Sailor (le marin qui pleure). Derrière son apparence enfantine, pour nous replonger dans cette époque, son art urbain est d’abord un hommage rendu à son grand-père. Le symbole du cœur lie toutes ses œuvres.

Stickers, collages, pochoirs, carreaux de céramique… Crying Sailor possède plusieurs cordes à son art.

Mr Voul is watching you.

 

En continuant sur la rue Vieille, vous tomberez sur votre gauche sur la rue Cauzit. C’est ici que vous rencontrerez Mr VOul.

Enfin, son collage seulement… Car si c’est son visage qui peuple les rues de nos villes, cet artiste reste très mystérieux. Qui pourra percer ses secrets ?

Poursuivez votre chemin jusqu’à trouver à droite la rue de l’Argenterie. Elle vous mènera jusqu’à la rue en Rouan. La troisième rue à gauche sera celle de Vallat. En l’empruntant vous passerez devant un drôle de poisson. Oups possède une signature bien marquée depuis sept ans : des coccinelles rouges et des poissons bleus tachetés. D’abord sur des rochers, ses « cox » ont ensuite envahi les murs de Montpellier, du sud de la France, de la Haute-Savoie, de Barcelone et de Guadeloupe.

Des cox, le leitmotiv de Oups

Sur votre gauche se trouvera la rue Voltaire. Empruntez-la jusqu’à tomber sur la place Saint-Côme sur votre gauche. Continuez-la et prenez la rue Cope-Cambes à droite jusqu’à parvenir à la rue en Gondeau. Prenez à droite jusqu’à dénicher un chat noir. Si vous êtes superstitieux, c’est dommage, vous passerez à côté de l’œuvre d’Orco. Spécialiste des bestiaires en monochrome, il a fait entrer quelques lions et éléphants sur le marché du Lez.

Continuez tout droit sur la rue du Petit Saint-Jean et prenez immédiatement sur votre gauche, vous tomberez sur la rue Four des Flammes. Fleur de Mamoot vous verra arriver de loin. Affublé d’une paire de jumelles, ce personnage féminin est l’œuvre de son artiste éponyme. A la base déclinée sur un blog, la rouquine s’affiche sur différents accessoires (tote bags, tasses, calendriers…) et prend la pose avec humour sur nos murs.

La belle planque de Fleur de Mamoot.

 

Débit de Beau jamais sans ses coquelicots.

 

Au croisement, prenez tout de suite à gauche et vous découvrirez quelques coquelicots. La signature de Débit de Beau, alias DDB. Tout en légèreté et poésie, la street artiste a d’abord raconté ses histoires dans des livres avant de s’attaquer à la rue. Libérée de la contrainte de s’exposer en galerie, DDB colle ses photomontages liés à l’actualité sur les murs de Montpellier. Laissant à chaque passant le pouvoir de lui donner vie en l’interprétant.

Au bout de la rue, tournez à droite et plongez dans le décor de David Selor. L’artiste bordelais pose sa patte via celle de Le Mimil, un hybride homme-animal facétieux. D’abord comme image illustrant l’autisme, Le Mimil laisse maintenant derrière lui une petite phrase bien sentie, souvent humoristique, surtout pour faire réfléchir. David Selor donne vie à des endroits abandonnés de certaines villes françaises.

David Selor laisse Le Mimil philosopher…

 

Les dessins pleins d’amour de Sunra.

 

La dernière œuvre demandera de la patience. Tournez à gauche sur la rue Lapeyronie et prenez à droite sur la Grand’rue Jean Moulin. Allez ensuite à droite, direction la rue du Jeu de Paume, puis à gauche vers la place Edouard Adam, continuez tout droit jusqu’à découvrir l’œuvre de Sunra au 3 rue Estelle. Si son dessin vous fait sourire, tant mieux, c’est son dessein. L’artiste montpelliérain cherche à être proche du public, alors il lie toutes ses œuvres avec l’amour et laisse une trace de naïveté faire le reste. Celle qui va faire tomber le spectateur en enfance et lui laisser un goût de bonheur.

Votre trajet est à présent terminé, mais n’hésitez pas à continuer votre balade. Bien d’autres œuvres ont adopté nos ruelles, alors ouvrez l’œil et laissez-vous surprendre.

Suivez nous sur les réseaux sociaux

Virée exotique dans l’Aude à la Réserve Africaine de Sigean

Virée exotique dans l’Aude à la Réserve Africaine de Sigean

Entre Narbonne et Perpignan, la Réserve Africaine de Sigean est un petit bout d’Afrique à découvrir à bord de votre voiture, puis à pied. Une virée unique en France qui vous fera traverser divers écosystèmes et rencontrer les plus célèbres animaux du continent : lions, rhinocéros, chimpanzés, girafes et bien d’autres encore. A découvrir sans tarder !

lire plus
Les adresses zéro déchet à Perpignan

Les adresses zéro déchet à Perpignan

Envie de consommer mieux et près de chez vous ? Cette semaine, nous nous intéressons aux lieux vous proposant, à Perpignan, de consommer de manière écoresponsable et sans produire le moindre déchet. Retrouvez dans notre article de nombreuses adresses pour faire vos courses, se retrouver autour d’une bonne tablée au restaurant ou même de vous débarrasser de vos anciens objets inutilisés… Vous nous en direz des nouvelles !

lire plus
X
X