J’aime ma planète

Visiter le parc ornithologique de Pont de Gau dans les Bouches-du-Rhône

7 mars 2022

Temps de lecture : 2 min

Créé en 1949 par André Lamouroux, le parc zoologique est une affaire de famille. Observer, protéger, secourir et sensibiliser sont ses principales missions dans un milieu naturel remarquable, la Camargue, où l’homme est au plus près des oiseaux.

C’est André Lamouroux, un camarguais passionné d’ornithologie, qui donne le la en premier avec l’aménagement du parc zoologique en 1949. À seulement 4 km de la ville des Saintes-Maries-de-la-Mer (13), on peut observer toute l’année des centaines d’espèces d’oiseaux sédentaires ou migrateurs, comme les flamants roses, gérons, cigognes, aigrettes, sarcelles, passereaux et autres rapaces sur 60 hectares d’espaces naturels. On y découvre également une diversité éclatante d’habitats : étangs, marais, roselières, pelouses, sansouïres et roubines se découpent à perte de vue.

 

deltA - Le magazine de l'art de vivre en méditerrannée

Observer et photographier les flamants roses de près. Crédit photo : Parc ornithologique de Pont de Gau.

Des mouettes mélanocéphales et leurs oisillons. Crédit photo : Parc ornithologique Pont de Gau.

Sensibiliser le grand public

L’histoire prend un tournant en 1974 lorsque le fils d’André, René Lamouroux reprend les rênes du parc. Pour mieux comprendre la fragile beauté de l’environnement camarguais, il souhaite sensibiliser les visiteurs en donnant au parc une dimension pédagogique. Pour cela, René Lamouroux repense l’espace en posant de grandes volières dans lesquelles le biotope de chaque espèce est reconstitué et en rythmant les 3 parcours du grand public de tours d’observation et de panneaux thématiques. Des visites guidées sont également proposées sur ce site protégé et sauvage.

Protéger et secourir 600 espèces d’oiseaux par an

Cette rare et étonnante proximité entre l’homme et l’oiseau tout au long des 6 km de balade est un bonheur pour tous les amoureux de nature et une nécessité pour les bénévoles de la réserve. Au milieu des années soixante-dix, elle abrite un centre de soins dans lequel près de 600 oiseaux, venant de toute la région, sont soignés tous les ans. 40% d’entre eux sont relâchés après les soins. L’association des amis du Parc ornithologique de Pont de Gau gère ce centre de soins tout en ayant pour missions : l’éducation à l’environnement, la mise en place de projets pédagogiques comme les conférences, animations, stages, sorties nature… Composées de scientifiques, conservateurs et autres passionnés d’ornithologie, l’association est très impliquée dans ses actions scientifiques de suivi des espèces et gestion des espaces, avec un rôle actif dans plusieurs dossiers. Pour que petits et grands puissent s’émerveiller en toute conscience en renouant avec la nature.

Une sarcelle d’hiver, plus petit canard d’Europe. Crédit photo : Parc ornithologique de Pont de Gau.

Informations pratiques

RD 570

13 460 Saintes-Maries-de-la-Mer

contact@parcornithologique.com

frederic@parcornithologique.com

04 90 97 82 92

06 15 72 08 02

06 09 31 09 96

Toutes les informations utiles sur le site.

Tarifs :

7,50 € pour un adulte ; 5 € pour un enfant âgé de 4 à 12 ans

À partir de 15 personnes :

Visite libre : 6 € pour un adulte ; 4 € pour un enfant âgé de 4 à 12 ans

Visite guidée : 11 € pour un adulte ; 6 € pour un enfant âgé de 4 à 12 ans

Groupe de moins de 15 personnes :

Forfait de 150 € pour une visite guidée

Découvrir les tarifs scolaires.

X
X